Déficience auditive

Les déficiences auditives

  • D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 360 millions de personnes dans le monde souffrent de déficience auditive incapacitante dont 32 millions d’enfants.
  • Plus de 5 % de la population mondiale souffre de déficience auditive incapacitante et environ un tiers des personnes de plus de 65 ans sont touchées par une perte d’audition incapacitante.
  • L’OMS définit une déficience auditive incapacitante pour une perte d’audition supérieure à 40 dB dans la meilleure oreille chez l’adulte et supérieure à 30 dB dans la meilleure oreille chez l’enfant.
  • La baisse de l’audition apparaît lorsqu’une partie des signaux sonores qui arrivent à notre oreille externe n’atteint pas le cortex cérébral. On peut mal entendre sans être sourd.

L’échelle de la surdité

La classification du Bureau International d’Audiologie (BIAP) définit quatre degrés de déficience auditive selon la moyenne de la perte auditive et leur incidence sur la perception de la parole. La perte d’audition peut être légère, moyenne, sévère ou profonde.

Les personnes malentendantes sont atteintes d’une perte d’audition moyenne à sévère.

Tableau déficience auditive

En France, l’étude quantitative sur le handicap auditif réalisée par la DREES en 2014[i] à partir de l’enquête HID permet d’estimer à 10 millions le nombre de personnes ayant des limitations fonctionnelles auditives en 2008 (dont 5,5 millions concernées par une limitation auditive moyenne à lourde)

Parmi ces 10 millions de personnes :

  • 4 730 000 ont des limitations fonctionnelles auditives légères
  • 3 474 000 ont des limitations fonctionnelles auditives moyennes
  • 1 600 000 ont des limitations fonctionnelles auditives graves
  • 359 000 ont des limitations fonctionnelles auditives très graves ou totales

La prévalence globale est évaluée à 16 %.
 
 

La prévalence croit rapidement avec l’âge. A l’âge 25 ans, 5 % de la population ressent de légères difficultés auditives. A 50 ans, une personne sur 5 a au moins de légères difficultés auditives, une personne sur 10 présente des limitations auditives moyennes.

Un baromètre de l’audition a été réalisé en 2003 par l’institut IPSOS pour l’association « Journées Nationales de l’Audition » qui montre que le plus souvent ces difficultés ne sont pas traitées.

Les causes de la malentendance/surdité

  • Les causes de la surdité ou de la malentendance peuvent être congénitales ou acquises.
  • La surdité peut être due à des facteurs génétiques ou à certaines complications liées à la grossesse ou à l’accouchement.

D’autres facteurs peuvent entrainer une perte auditive à tout âge (des maladies, des otites, des traumatismes crâniens ou blessures de l’oreille, l’exposition excessive aux bruits…).

Enfin, le vieillissement et la dégénérescence des cellules sensorielles est responsable d’un grand nombre de surdités, c’est le cas notamment de la presbyacousie. La presbyacousie débute vers 50-60 ans et se traduit par une détérioration lente et progressive de la fonction auditive (avec une perte dans les fréquences aigues au début).

 


[i] Etude quantitative sur le handicap auditif à partir de l’enquête « handicap-Santé » DREES série études et recherches N° 131 Aout 2014 – Laurence HAEUSER, Thibaud DE LAVAL, Charlotte MILLOT